Learn More

Layla Zaidane

Managing Director, Generation Progress
Directrice Exécutive, Generation Progress
I can still remember being in 8th grade at FASNY, sitting in the cafeteria, and meticulously reviewing the application for Georgetown University. I knew even back then that I wanted to study, live, and begin my career in Washington, D.C., and I'm so grateful to FASNY for helping me achieve my dream. But after graduating from Georgetown a semester early (whoever's idea it was to have us all take the AP French exam for credit as middle schoolers - thanks!), I had some unexpected time on my hands. I hadn't really thought too much about what I would do after Georgetown, and I suddenly had a fairly urgent problem on my hands: now what?

First, I tried to pass the Foreign Service Exam and begin a life as a diplomat. However, I ran into two problems: 1) that process can take years, doing nothing to solve my immediate issue of being unemployed, and 2) I missed the cutoff score by one point, forcing me to wait a whole year before trying again. So, it was time to think a little more creatively. At the time, a little start-up called LivingSocial was just getting started in D.C., and more importantly, they were hiring. So, though it seemed pretty far removed from the life in politics I had imagined for myself, I took a chance on what seemed to me to be a random tech start-up.

It turns out, that was one of the best decisions I could have made. As I write this now as Managing Director of Generation Progress, the youth-engagement arm of the Center for American Progress (CAP), I can't imagine having gotten to where I am today without learning what I did at LivingSocial. Not only did I learn digital media skills, communications tactics, and online engagement strategies, but the entrepreneurial environment enabled me to confidently take risks and rise to new challenges. When the opportunity arose to apply to CAP as their digital communications associate, I was ready for my moment.

For the past four years, I've been helping to lead policy, advocacy, and communications campaigns around issues that impact young people across the country. I've organized rallies at Capitol Hill, events with the White House, and roundtables with young leaders in states far away—all with the goal of creating progressive change for Millennials. In my time here I've had increasing levels of responsibility, and I've been fortunate enough to work with and speak on panels with amazing people like state governors, foreign elected officials, and State Department appointees. I even got to meet Vice President Joe Biden backstage before one of our events! Recently, I was named to Fusion's list of 30 Women Under 30 Who Will Change The Election, and I'm so proud to be able to do work every day that is making life better for young people in America.

Being open to the opportunities around me and have helped me do more than what the 8th grade version of me ever imagined. Though my path into politics was circuitous, I know that I'm the person I am today because of those experiences. 2016 is going to be a big year, and I couldn't be more excited to see what's next.

Je me revois encore en 4ème à la FASNY, assise dans la cafeteria à examiner méticuleusement la demande d’admission à Georgetown University. Je savais déjà que je voulais étudier, vivre et commencer ma carrière à Washington, et je suis très reconnaissante à la FASNY de m’avoir aidée à réaliser mon rêve. Mes études à Georgetown terminées avec un semestre d’avance (merci à la personne qui nous faisait passer les examens AP de français au collège, nous donnant ainsi des U.V à l’université !), je me suis retrouvée avec du temps libre. Je n’avais jamais réfléchi à l’après-Georgetown, et je me trouvais désormais avec cette question : que faire ?

J’ai d’abord tenté l’examen du Foreign Service afin de commencer une carrière de diplomate. Là, je me suis heurtée à deux problèmes : 1) c’est un processus qui peut prendre des années, ce qui ne résolvait pas mon problème immédiat de l’emploi de mon temps libre ; et 2) j’avais raté l’examen d’entrée d’un point, ce qui m’obligeait à attendre toute une année pour le re-tenter. Il était temps d’avoir un peu plus d’imagination. A l’époque, une start-up appelée Living Social se développait sur Washington, et qui plus est, embauchait. Bien que fort éloignée du secteur des affaires publiques dans lequel que je m’étais imaginée, je décidai de miser sur ce que je croyais être une petite start-up technologique parmi tant d’autres.

Cette décision s’avéra être une des meilleures que j’aie faites. A l’heure où j’écris ces lignes, je suis Directrice de Generation Progress, la branche du Center for American Progress (CAP) qui mobilise les jeunes, et je ne serais pas là si je n’avais pas tant appris à Living Social. Non seulement y ai-je acquis les techniques des medias numériques, les tactiques de communication et les stratégies de participation en ligne, mais j’ai aussi largement bénéficié du dynamique esprit d’entreprise qui y régnait et qui m’a poussé à prendre des risques et à relever de nouveaux défis avec confiance. Lorsque l’occasion s’est présentée de postuler en qualité de responsable des medias sociaux de CAP, j’étais prête.

Ces quatre dernières années, j’ai contribué à monter des campagnes politiques, de soutien et de communication dans des domaines touchant les jeunes dans notre pays. J’ai organisé des rassemblements à Capitol Hill, des évènements avec la Maison Blanche, des réunions avec de jeunes leaders dans des Etats éloignés – tout cela dans le but de créer le changement pour la génération Y. Depuis que je suis arrivée, mes responsabilités n’ont cessé de croître, et j’ai eu la chance de travailler et d’intervenir dans des conférences avec des personnalités fascinantes, gouverneurs, élus étrangers, délégués du Département d’Etat. J’ai même rencontré en personne le vice-président Joe Biden en coulisses avant un de nos évènements ! J’ai récemment était nommée par Fusion l’une des trente femmes de moins de trente ans qui vont changer les élections, et je suis très fière de contribuer par mon travail quotidien à améliorer la vie des jeunes en Amérique.
Back

French-American School of New York International and Bilingual School